L’attention prêtée à la rédaction est le nerf de la communication !

Aujourd’hui, quel que soit le poste occupé dans une entreprise, il est important d’écrire vite, avec justesse, dans un français adapté et correct. Pourtant, on semble loin du compte, à en juger par l’article de France Inter qui tire la sonnette d’alarme : « la maîtrise du français devient un critère de recrutement ». [1]

Effectivement, la rédaction représente une clé d’entrée majeure pour analyser et comprendre les dysfonctionnements et les problèmes qualité d’une entreprise. Si l’on prend un service réclamation client, par exemple, celui-ci incarne l’image même de l’entreprise et doit montrer ses valeurs de fiabilité et de sincérité. Il faut cependant convenir qu’un certain nombre de réclamations n’est pas satisfait en première instance. Les collaborateurs dudit service sont parfois en difficulté devant la production d’un écrit de qualité dans le temps qui leur est imparti. Cette situation a des conséquences directes sur le service, car elle engage le responsable sur un temps précieux pour relecture et corrections. Elle a aussi un impact négatif sur l’image de l’entreprise tout entière qu’elle écorne dans un contexte fortement concurrentiel.

L’efficacité rédactionnelle est donc un atout majeur qui doit être renforcé.

Rédiger dans le cadre professionnel ne demande pas de grandes qualités littéraires. Il faut savoir écrire de manière claire, précise pour être efficace et compris de son destinataire.

Si l’on regarde autour de nous, les écrits sont partout : emails, courriers, rapports, contrats, supports de réunion, publicité, SMS, réseaux sociaux… ! Alors, que faut-il faire ? Quand l’école est déjà loin, il reste des solutions : la très efficace et pertinente certification Voltaire, mais également, la formation !

Je suis convaincue que des conseils simples, un peu de bon sens et une méthode claire peuvent aider à améliorer les capacités de rédaction d’un bon nombre de collaborateurs.

Les avantages sont nombreux :

  • Gain de temps : avec l’acquisition d’automatismes, le rédacteur passe moins de temps à réfléchir, rédiger ne représente plus une contrainte. Au contraire ! Ses écrits sont devenus un outil de performance.
  • Gain de confiance : quand l’on sait quoi écrire et comment l’écrire, on gagne en assurance sur tous les défis qui se présentent.
  • Gain d’image : avec une communication claire et précise, l’entreprise est valorisée ; la clientèle apprécie le style, des textes simples et des réponses pertinentes ; la communication interne et externe est maintenant fluide, de bon ton, claire, donc efficace.
  • Gain de qualité de vie au travail : moins d’angoisse, plus de réactivité, moins de relecture par des supérieurs débordés : meilleure ambiance au travail.

[1] https://www.franceinter.fr/economie/trop-de-fautes-d-orthographe-au-travail-la-maitrise-du-francais-devient-un-critere-de-recrutement — France Inter — 25 octobre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s