L’ATTENTION PRÊTÉE À L’INFORMATION EST LE CŒUR DE LA COMMUNICATION.

SOIGNEZ VOTRE RÉDACTION !

Les écrits professionnels représentent une clé d’entrée majeure pour analyser et comprendre les dysfonctionnements de communication et les problèmes qualité d’une entreprise. Qu’ils soient internes ou externes, ces écrits incarnent l’image même de l’entreprise et doivent montrer ses valeurs de fiabilité et de sincérité.

Il apparaît cependant que les collaborateurs sont parfois en difficulté devant la production d’un écrit de qualité dans le temps qui leur est imparti. Les objectifs sont pourtant clairs : répondre avec pertinence, rédiger avec fluidité, ajuster le niveau d’écriture à la cible, écrire en utilisant une grammaire et une syntaxe correcte pour gérer le flux rédactionnel sans se sentir oppressé ou anxieux.  

L’écriture est un enseignement fondamental que nous recevons dès notre plus jeune âge. Nulle question ici donc de faire le procès de quelque responsable, le niveau d’écriture des collaborateurs est ce qu’il est à l’instant T, il n’y a pas d’âge pour chercher à l’améliorer. Chacun y gagne en qualité de vie de travail, en confiance en soi et en plaisir à reproduire fidèlement le fruit de ses pensées, des plus élémentaires aux plus innovantes.

Télécharger le livre blanc : les écrits professionnels

« Comment dire ceci ? » « Qu’est-ce que j’ai voulu dire par là ? » et même, « Ce n’est pas du tout ce que je voulais dire ». Mais voilà, le mot est lâché : dire. Or, dire n’est pas écrire.

Nous sommes tous amenés à écrire à un moment donné de notre vie professionnelle. Un courriel, une note, un rapport, peu importe le poste occupé, nous ne pouvons pas constamment éviter l’obstacle. Le premier constat que j’ai fait sur les personnes en difficulté rédactionnelle est que le temps imparti pousse à la précipitation et génère panique ou blocage. « Pour certains d’entre nous, rédiger une simple phrase relève du défi. Alors que la phrase semble prête dans la tête, elle ne donne rien une fois traduite en caractères et éléments de ponctuation. Pire encore, que cette phrase enchaîne sur une autre et le texte devient un pavé lourd que l’auteur lui-même n’arrive pas à relire. Le résultat est souvent mauvais, voire vexant et plus… Il peut en résulter une réelle perte de confiance, un malaise à son poste de travail et de l’appréhension à devoir se coller à nouveau à l’exercice.

Il y a aussi ceux dont les écrits font partie du quotidien, mais qui n’ont pas été formés pour cela. Je pense aux services relations clients, mais aussi aux relations internes à l’entreprise et l’échange de mails conséquent qui en découle parfois. La cadence est telle que les envois sont rapides, peu ou pas relus et l’information complètement biaisée, quand elle ne passe pas directement à la trappe. Écrire vite s’apprend, trouver le plan de rédaction idéal pour les différents types de réponses se prépare, tout comme les bons usages se développent.

En prenant confiance dans ses capacités rédactionnelles, l’entreprise tout entière gagne sur plusieurs plans : qualité, réactivité et une meilleure ambiance au travail. Pour cette raison, les écrits professionnels doivent faire l’objet d’une observation rigoureuse et d’une amélioration continue.

« Être compris est la responsabilité du rédacteur ; comprendre n’est pas celle du destinataire ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s